Le cyclotourisme, un atout pour votre santé

Depuis longtemps, les bienfaits d’une activité physique prudente et régulière, sont  scientifiquement démontrés tant sur la santé, que sur l’équilibre de vie.

Pratiqué sans excès, le cyclotourisme, mêlant découverte, sport-santé et convivialité est considéré comme l’activité physique reine adaptée à tous.

Activité sportive complète, le cyclotourisme sollicite les grandes fonctions de l’organisme : musculaire, respiratoire, cardiovasculaire, cérébrale.

Le premier bénéficiaire de cet exercice est le cœur. D’une part, il se muscle et augmente sa force de contraction et par là même le débit du sang envoyé aux organes. D’autre part, le rythme cardiaque ralentit en période de repos. Une amplification des capacités respiratoires et une diminution du temps de récupération s’observent également, sur le long terme.

La pratique du vélo apporte un avantage non négligeable par rapport à d’autres sports. Il s’agit d’une activité sportive « portée » limitant ainsi les contraintes articulaires. Mais comme pour la plupart des sports, il convient de doser et d’adapter ses efforts. Ne pas rouler trop vite, ni trop longtemps, tel est le premier principe à respecter. Les efforts doivent en effet être progressifs. Il vaut toujours mieux calculer en termes de durée plutôt que de distance à parcourir. La distance est peu significative en elle-même. Elle dépend beaucoup de paramètres tels que la météo et la difficulté du parcours. C’est pourquoi il est préférable, lors des premières sorties, d’opter pour un terrain plat et de ne pas excéder une heure et demie à deux heures de pratique. De plus, partir contre le vent facilite le trajet retour. Autant de petits conseils qui permettent d’éviter l’épuisement ou les incidents comme les tendinites, les crampes et les courbatures dues à un effort disproportionné !

L’étape suivante consistera à trouver sa vitesse de croisière afin de «rouler à l’économie», sans dépenses énergétiques excessives.

Contact : ici

Commission sécurité :

La cohabitation avec tous les acteurs de la route, les aménagements cyclables ainsi que le comportement des cyclistes face aux aléas de la route, sont autant de facteurs qu’il convient de maîtriser, pour un meilleur partage de l’espace routier.

Pour vous aider à mieux rouler en toute sécurité, découvrez nos bonnes pratiques ici